Une série de magnifiques vitraux peints donnent la touche finale à l’impressionnante atmosphère que dégage la Vieille Église. Lorsque le soleil pénètre par ces ‘histoires de verre’, un spectaculaire jeu de lumières, de lignes et de couleurs se produit sous les yeux.

En mille morceaux
C'est en 1406 que la Vieille Église eut son premier vitrail. D'autres vinrent s'ajouter dans le courant du siècle, mais furent hélas tous perdus dans l'incendie de la ville de 1536 et lors du ‘Coup de tonnerre de Delft' en 1654 (l'explosion de la poudrière).

Une collection à part
Ce n'est qu'au 20ème siècle que les vitraux retrouvèrent un à un leur place, jusqu'alors comblée par du simple verre. Aujourd'hui, l'église compte un total de 27 vitraux, qui racontent chacun une histoire particulière. Cette collection à part est considérée comme le chef-d'œuvre du célèbre verrier Joep Nicolas.

Des histoires bibliques
Les fenêtres de la Vieille Église affichent des couleurs chatoyantes, du jaune ocre au bleu ciel et du rouge profond au vert foncé. La plupart témoignent de récits bibliques bien connus, tel que la parabole du fils prodigue ou Moïse sauvé des eaux. Mais on y trouve également plusieurs captivants vitraux commémoratifs, dont le vitrail de la Libération ou le vitrail de Wilhelmine.

 

Chronologie »

Fermer la chronologie ×