Johannes Vermeer - ou encore ‘le Maitre de la lumière’ ou ‘le Sphinx de Delft’ - est probablement le peintre le plus connu de l'histoire des Pays-Bas. Ses œuvres uniques, qui frappent surtout par leur stupéfiant rendu de la lumière du soleil, ont valu à cet habitant de Delft une renommée internationale. J. Vermeer mourut pourtant sans un sou…

Onze enfants

On ne sait avec certitude qui forma ou inspira Johannes Vermeer. Toujours est-il que ses tableaux témoignent d'en talent exceptionnel, qui, du vivant du peintre, fut à peine reconnu. Le nombre de tableaux qu'il vendit - probablement deux à trois par an - ne suffisait pas pour en vivre. Il décéda en triste sans-le-sou, laissant une femme et onze enfants.

La Joconde

C'est au 19ème siècle que les tableaux de Johannes Vermeer devinrent soudain populaires, lorsque le critique d'art français Théophile Thoré-Bürger ‘découvrit' le peintre. Il décerna à J. Vermeer le surnom de ‘Sphinx de Delft', en raison du peu d'informations sur sa personne. Ses œuvres furent alors disséminées à travers le monde. Parmi ses tableaux les plus connus, citons notamment ‘La jeune fille à la perle'. Cette œuvre est également appelée ‘La Joconde du Nord', du fait que la jeune fille continue de fixer le spectateur, indépendamment de la position de celui-ci.

Des amis ?

D'aucuns prétendent que Johannes Vermeer était ami avec le scientifique Anthonie van Leeuwenhoek et que ce fut ce dernier qui servit de modèle pour les tableaux ‘Le géographe' et ‘L'astronome'. La seule certitude qu'on a, c'est que les deux hommes furent baptisés à quatre jours d'intervalle dans la Nouvelle Église et qu'ils vécurent pendant la même période à Delft. Mais il n'a jamais pu être prouvé s'ils étaient amis ou non.

Chronologie »

Fermer la chronologie ×