Outre les nombreuses sépultures (ou mausolées) et autres curiosités de l’édifice, les vitraux de la Nouvelle Église attirent toute l’attention du visiteur.

Histoire
En gros, on peut répartir les vitraux de la Nouvelle Église en deux catégories : ceux à thème biblique et ceux à valeur commémorative tel que le vitrail du Prince Guillaume ou de Wilhelmine. La deuxième catégorie fait référence à des évènements ou des personnages clés de l'histoire des Pays-Bas.

Une nouvelle collection
Déjà au Moyen Âge, la Nouvelle Église était ornée de vitraux chatoyants. Mais après le grand incendie de 1536, suivi du Coup de tonnerre de Delft (l'explosion de la poudrière) en 1654, il n'en resta hélas plus rien. Ce n'est qu'au 20ème siècle que l'église hérita d'une nouvelle collection de vitraux, dont la plupart ont été réalisés par Willem Adriaan van Konijnenburg.

Bien regarder
Le dernier vitrail en date fut inauguré en 2006; il représente la parabole de la résurrection de la fille de Jaïrus. Cette œuvre de l'artiste Annemiek Punt se distingue de ses semblables par ses couleurs vives et ses formes abstraites. Il vous faudra bien regarder pour y déceler les mains de Jésus, le visage de la petite fille et un papillon.

 

Chronologie »

Fermer la chronologie ×