Depuis Guillaume d’Orange, pratiquement tous les membres de la famille royale néerlandaise sont enterrés dans la Nouvelle Église de Delft. Toutefois, ces caveaux ne sont pas ouverts au public, et jusqu’à aujourd’hui, on ne sait donc pas exactement à quoi ils ressemblent…

Mystérieux
Au total, 46 dépouilles reposent actuellement dans les caves. Les cryptes ne sont pas accessibles au public par respect pour la vie privée de la famille royale et parce que les caves ne s'y prêtent pas. C'est le bourgmestre de Delft qui en est le gardien des clés.

De petits cercueils inconnus
Le caveau royal est composé de deux parties. La zone la plus ancienne est située directement sous le mausolée de Guillaume d'Orange; c'est là que reposent les restes du Père de la Patrie lui-même ainsi que de dix de ses plus proches parents. On y trouve néanmoins aussi trois petits cercueils portant l'inscription ‘inconnu'. Deux d'entre eux renferment probablement les dépouilles de petits-enfants morts nés de Guillaume d'Orange, bien qu'on ne puisse en être sûr.

Les eaux souterraines
La deuxième partie des caveaux royaux est nettement plus grande et se trouve quelques mètres en arrière. Elle fut inaugurée en 1822. Au cours de la Révolution française, le caveau ne fut heureusement pas pillé, à l'inverse de celui de la famille de Nassau, à Leeuwarden. La crypte fut tout de même endommagée par la montée d'eaux souterraines, lorsque vers la fin de la Deuxième Guerre mondiale, on tomba à cours de carburant destiné à faire fonctionner les pompes de Delft.

Une lourde pierre
Au fil des ans, les caveaux connurent plusieurs transformations. La dernière eut lieu lorsque la reine Wilhelmine fit placer à l'entrée des caveaux un lourd panneau en pierre de taille avec quatre anneaux de cuivre à ses coins. On peut y voir les armoiries de la famille d'Orange-Nassau ainsi que l'inscription latine : ‘Ici gît Guillaume Ier, Père de la Patrie, en attente de sa résurrection'.

 

Chronologie »

Fermer la chronologie ×