Guillaume George Frédéric d’Orange-Nassau était le plus jeune fils du dernier stadhouder, Guillaume V, et le frère cadet du premier roi des Pays-Bas, Guillaume Ier Frédéric. C'était un commandant d’armée enflammé qui, malgré une méchante blessure à l’épaule, combattit courageusement les Français.

Blessure à l'épaule

Guillaume George Frédéric, dont le surnom était Fritz, suivit une formation militaire et débuta sa carrière en 1792 comme lieutenant-général de la cavalerie et grand-maitre d'artillerie. Parti en guerre contre la France, qui menaçait les Néerlandais, il se retrouvait la plupart du temps en première ligne des combats. En septembre 1793, il reçut une balle dans l'épaule au cours d'une bataille près de la ville flamande de Wervik, blessure dont il ne devait guérir jamais complètement.

Grand amour

En 1795, la famille d'Orange-Nassau, fuyant l'arrivée de Napoléon, partit pour l'Angleterre. C'est là que Frédéric rencontra le grand amour de sa vie : la princesse Mary, fille du roi George III. Mais cette dernière était d'avis que ses sœurs devaient se marier avant elle. Finalement, Mary épousa quelqu'un d'autre.

Une nuit fatale

Frédéric passa les dernières années de sa vie au sein de l'armée autrichienne. Souffrant toujours de sa blessure à l'épaule, il rendit visite aux soldats malades en Italie. Il attrapa une violente fièvre et succomba à l'âge de 24 ans, dans la nuit du 5 au 6 janvier 1799, dans les bras de son adjudant. Il fut enterré dans la ville italienne de Padoue mais, en 1896, son corps fut transporté dans le caveau royal de la Nouvelle Église à la demande de la reine Emma. Le monument funéraire, œuvre du sculpteur italien Antonio Canova, accompagna la dépouille du défunt et est à présent visible derrière le mausolée de son frère aîné, Guillaume Ier.

Chronologie »

Fermer la chronologie ×