Plusieurs fois par jour, un puissant concert de carillon de la tour de la Nouvelle Église résonne dans le centre ville de Delft. Ses cloches jouent automatiquement tous les quarts d’heure, les demi-heures et les heures pleines selon un air différent. Qui plus est, à des moments fixes, le carillonneur de la ville joue de cet instrument unique en direct.

Le métal de cloche
C'est en 1660 que la Nouvelle Église hérita pour la première fois d'un carillon. Celui-ci fut d'abord composé de 36 cloches, réparties en trois octaves et dont la plus lourde pesait pas moins de 3.410 kilos. Le fondeur de cloches François Hemony les coula à partir des restes (le ‘métal de cloche') du carillon de la mairie, qui avait été sérieusement endommagé lors d'un incendie en 1618.

De nouvelles cloches
Par la suite, plusieurs ajouts furent réalisés au carillon de François Hemony, entre autres sous la direction de son frère Pierre. Les deux frères étaient réputés pour le son pur de leurs carillons. Ce n'est qu'après trois cents ans d'existence que les vingt premières cloches, sonnant faux, furent remplacées. C'est Royal Eijsbouts, la plus grande fonderie de cloches au monde, qui se chargea de couler les cloches selon l'ancien moule, et qui en profita pour en réaliser une dizaine de plus. Le carillon compte ainsi à présent 48 cloches, réparties à travers quatre octaves. Les vieilles cloches peuvent être admirées dans la tour.

Comme auparavant
Hormis une série de concerts les soirs d'été et sur demande à l'occasion de mariages à l'hôtel de ville, le carillonneur joue du carillon les vendredis de 19h à 20h et les mardis et samedis, de 11h à 12h. Il joue également à la même heure le jeudi, jour de marché, comme c'était le cas dans le passé, lorsque les cloches étaient suspendues dans l'hôtel de ville.

 

Chronologie »

Fermer la chronologie ×